Sportster Flat Track

« Petite » préparation de l’atelier en vue des Puces Motos.



 » C’est un 883 de 1990, acquis dans un état pas épavesque mais très proche. Il est resté sept ans sous une bâche le long d’un tas de bois, donc oxydation intégrale.

Heureusement la mécanique, hormis l’aspect esthétique, était en très, très, très bon état. Je l’ai révisée complètement, nettoyée. J’ai fait époxyer les carters divers et variés : embrayage, alternateur, cache-culbus… Mécaniquement la machine est d’origine, à part un carbu HSR 40.

                            

La partie cycle d’origine a été époxyée entièrement : cadre, bras oscillant, fourreaux de fourche. J’ai « greffé » deux roues de 19′ époxyées elles aussi.
Les coudes sont des Supertrapp, donnés par un client après une glissade.

                  Je l’ai affublée de deux garde-boues en aluminium d’anglaise, le guidon est un XR, les commandes, commodos sont de chez Zodiac. Le réservoir provient d’une moto populaire, je l’ai modifié outrageusement pour qu’il prenne place sur le sportst…

                                                                                                 
A l’avant un 4,00 X 19, ça parait balèze, par contre à l’arrière, ça change des 300 mm et plus à la mode.
Je continue tout à l’heure, des clients arrivent. »
Eh oui, on « travaille » comme ça : Francis parle de ses motos dans un dictaphone et je fais le secrétaire particulier !
La préparation avance, les puces approchent (20/21 mars)…

Superbe peinture de réservoir signée Design Bike, orange Harley avec des paillettes du plus bel effet.



Restent à faire : la fixation du garde-boue avant, brancher la batterie, le support de filtre à air, la boucle arrière du cadre.
La selle est prête chez M. Delaveau.

               

Quelques détails pour apprécier la finition « garnier motorcycles ».


La selle vient d’arriver. Francis avait moulé une coque en résine polyester.
M. Delaveau l’a recouverte d’une fine couche de mousse et de simili croûte de cuir, liseré orange assorti au réservoir. 

               
12 mars… la prépa avance (plus qu’une semaine avant les puces) !



Boucle de cadre en prolongement du sabre, garde-boue fixé par « en dessous ».



Un petit sabot en alu pour cacher un endroit peu esthétique.


Jauge à essence « extérieure », (le robinet n’a pas de position réserve).



Autre vue de la boucle de cadre.

Fixation du carbu Mikuni HSR 40 et adaptation d’un filtre à air en vogue dans les années 70 sur les cyclos sports. Rat Fink vous salue…



Pose d’un petit compteur muni des voyants habituels.
Si vous suivez la préparation, Francis a changé d’avis en ce qui concerne le phare HD et sa traditionnelle casquette.



20 mars, la moto est terminée, elle est aux puces sur la « crime scene » où elle suscite un intérêt certain. 


     



Francis la prépare maintenant pour une autre manifestation … à Port Grimaud !