Kawasaki Martin kitée 1135 Yoshimura

                            

« C’est une machine que je connaissais étant môme. C’est un mec de Niort qui avait acheté ça, bout par bout, pendant une bonne dizaine d’années. Comme il avait tendance un peu à taper dans la gourde, il n’a jamais monté cette machine. Pas mal d’années après, je l’ai branché pour qu’il me la vende, la négociation a duré grosso modo 10 ans !
Un jour, j’ai appris que ce mec s’était tué et que la Martin avait disparu.
Je l’ai retrouvée quelques années après, c’est son frangin qui l’avait récupérée et qui est venu me demander si j’étais toujours intéressé pour l’acheter, évidemment je lui ai prise.

Elle était en pièces, en mille morceaux, très, très mal stockés dans une grange, par terre. Plein de pièces neuves étaient mortes, mais  heureusement, plein de pièces neuves l’étaient restées.
Côté mécanique, c’est un 900 Z avec un kit Yoshimura 1135 cm3, donc c’est une mécanique qui marche bien. La ligne d’échappement : un collecteur de  GSXR affublé d’un silencieux First.


La coque d’origine Martin, des années 70, un peu psyché comme look, ne me plaisait pas du tout, je l’ai virée. J’en ai fait une entièrement : c’est juste une peau, dessous, il y a un réservoir en tôle.
Les trains roulants étaient complètement morts ou en très, très mauvais état, je les ai remplacés par des trains roulants de 900 Ninja des années 90. Les bracelets sont des Téléfix que j’avais récupérés.  

                                                

 
Cette machine me faisait rêver parce que Georges Martin était assez avant-gardiste quant à la conception des motos. C’était ultra moderne par rapport à ce qui se faisait, la ligne était épurée. C’étaient de belles, belles machines qui 25 ans après ont encore une ligne pas trop, trop démodée et qui est presque d’actualité. »